Rechercher

Editions abonnés

Les réseaux sociaux et la publicité complexent encore les femmes

Selon une étude publiée récemment, la majorité des femme est toujours complexée par les réseaux sociaux et la publicité.

 

 

Si petit-à-petit on va vers une meilleure représentativité des femmes dans le domaine de la publicité et des réseaux sociaux, une majorité des femmes reste complexée à cause de ceux-ci. C’est ce que nous apprenons d’une récente étude publiée le 17 mars.

 
Selon cette étude, 52% des femmes interrogées souffrent de l’idée que peuvent avoir des personnes qui regardent leurs photos. Le pourcentage de celles qui en plus « n’aiment pas du tout prendre des photos d’elles et n’en publient jamais », s’élève à 49%. Un quart de ces femmes postent de temps en temps des selfies bien qu’elles ne les apprécient pas. Pour 44% d’entre elles, les photos postées par leurs amis sont loin de la réalité, ne reflètent pas leur personnalité et donc par conséquent ne sont pas authentiques.
Selon elles, si ces photos ne sont pas représentatives de la réalité, elles les montrent tout de même sous leur vrai jour. Ainsi, 71% de ces femmes n’ont jamais retouché leurs traits sur les photos. Chez les hommes, ce chiffre est de 77%.

 

La publicité complexe toujours

 
Publicité « The perfect body » de Victoria’s Secret

 

Chez beaucoup de femmes, la publicité provoque une baisse de la confiance en soi. Si 25% des hommes confient que la publicité leur donne des complexes, ce chiffre passe à 53% chez les femmes. Des personnes sondées estiment tout de même qu’il y a de l’authenticité dans les publicités (14%). Mais la majorité des sondés souhaiteraient que la situation change.

Près de 9 femmes sur 10 préfèreraient voir des corps naturels dans les publicités plutôt que des corps retouchés. De plus, 87% des femmes préfèreraient des publicités avec des hommes et des femmes de différents âges et de différentes ethnies.