Rechercher

Editions abonnés

La révolution des culottes menstruelles

Elle est en passe de détrôner serviettes hygiéniques, tampons et autres protections périodiques. Dans un domaine qui manquait cruellement d’innovation, elle brise le tabou des règles et apporte la réponse à cette fameuse question que l’on s’est toutes posée : « est-ce que j’ai une tâche ? ». Elle, c’est la culotte menstruelle !
Ⓒ mooi uma
Au-delà de cette considération, la culotte menstruelle est une véritable alternative aux périodiques jetables à la composition plus que douteuse. En 2019 encore, certaines marques étaient décriées à cause de la composition de leurs produits (y compris des marques bio). Si au premier coup d’œil, on croit avoir affaire à des culottes classiques, à y regarder de plus près il n’en est rien. Car ce sous-vêtement recueille le flux des règles pendant plusieurs heures et autant que 4 tampons !   Comment ça marche ? La culotte menstruelle est aussi confortable qu’un sous-vêtement classique. Son épaisseur ne dépasse pas les 3 mm et elle absorbe au moins le flux de 3 tampons, voire 4. Au fond, on trouve 2 couches techniques en matières absorbantes qui recueille le sang. Elle existe sous forme de culotte, de shorty et même de string pour les flux faible. Tendance et jolie, élégante et même sexy, elle se décline en dentelle, à motifs ou en différentes couleurs.
Ⓒ So’cup
Pour quels flux ? Si à ses débuts les gynécologues conseillaient la culotte menstruelle pour les règles au flux peu abondant ou pour la nuit pour les femmes qui ne saignent pas beaucoup. Aujourd’hui, la plupart des marques proposent des modèles pour flux abondant.   Pour qui ?  Pour les femmes qui ne souhaitent plus utiliser les coupes menstruelles, les serviettes hygiéniques et les tampons.
Ⓒ So’cup
Comment l’utiliser ?  Si vous craignez les fuites ou si vous avez des règles abondantes, vous pouvez utiliser la culotte menstruelle en complément de votre protection hygiénique. Pour couvrir l’intégralité d’un cycle et pour faire un roulement, il est nécessaire d’avoir au moins 3 ou 4 culottes menstruelles. Et surtout, elle s’utilise de jour comme de nuit.   Comment l’entretenir ? Il est conseillé de la laisser tremper dans de l’eau froide puis de la rincer jusqu’à ce que l’eau soit claire. Puis, on la lave à la main avec du savon (ou en machine à 30°) autre que le savon de Marseille ou tout autre savon riche en glycérine car ce dernier composé obstrue les fibres absorbantes. Il rendrait alors la culotte menstruelle moins efficace.
Ⓒ Etam
Les avantages 0 déchets, économique, confort… Les avantages sont nombreux. L’avantage le plus significatif par rapport à la serviette hygiénique, c’est que la culotte menstruelle ne bouge pas. De plus, vous n’aurez pas cette sensation de deuxième couche. Sous vos jeans, vous ne sentirez pas la différence entre une culotte classique et une culotte menstruelle. N’oublions pas également l’économie énorme que cela représente sur le long terme. En 2015, une étude menée en Grande-Bretagne sur le coûts des protections jetables avait évalué celui-ci à plus de 20 000 € dans la vie d’une femme (sous-vêtements tachés à remplacer et antidouleurs compris). Il n’y a aucune règle pour les règles. Ce qui compte aujourd’hui, c’est que nous ayons plus de choix. Au point de nous demander pour on n’y avait pas pensé plus tôt ?! Et bonne nouvelle, on en trouve chez Etam. La marque d’ailleurs a sorti il y a quelques semaines sa propre collection qui sera disponible en Guyane fin décembre. Et encore mieux : la marque Mooi Uma (marque guyanaise), a lancé depuis peu la première culotte menstruelle 100% guyanaise. Plus d’infos par ici 👉 https://mooi-uma.sumup.link/